BIO

Son travail se situe à la frontière entre les arts plastiques et la danse, le théâtre, la vidéo et l’installation. Il est né en 1985, à Napoli (Italie) où il fréquente la Faculté de Lettre Moderne de l’Université Federico II et le  Centre International de Recherche sur l’Acteur (ICRA Project). Il s’intéresse au mouvement et au masque au travers de stages dirigés par Marise Flach, (Milan, Piccolo Teatro), par Thomas Leabahrt (Paris, Théâtre de l’Hippocampe) et par Corinne Soume (Londre, Théâtre de l’Ange Fou). En 2008, il s’installe à Bruxelles pour étudier la mise en scène à l’Institut National Supérieur des Arts de la Scène (INSAS). Ici, il écrit et met en scène un projet sur le rapport entre le théâtre et le documentaire, Tableau noir pour une ville sans couleur (2010); un projet de théâtre-danse de réécriture du mythe d’Ycare, Aux rêves de nos enfants (2011). Il joue dans Gnocchi dirigé par Salvatore Calcagno, dans le cadre du Festival Printemps Précoce au Théâtre de la Balsamine de Bruxelles. Il termine ses études avec la création de Prenditi cura di me (2012), un projet de théâtre, danse et vidéo avec son père. Artistiquement, il multiplie ses expériences entre la France, l’Italie et l’Allemagne: il joue dans Death in Venice  dirigé par Thomas Ostermeier à la Biennale de Venise 2011. Il participe au Festival F.I.N.D.Plus 2011 à la Schaubühne de Berlin. Il est sélectionné pour le projet international Europe will art you à Paris, en 2012. En 2013, il rencontrer le metteur en scène Federico Leon et le metteur en scène Kristian Lupa; une autre rencontre importante est celle avec Yves-Noël Genod lors du projet 1erAvril au Théâtre des Bouffes du Nord de Paris. Il est parrainé par Valérie Dreville en tant que jeune artiste pour le projet Voyages de Kadoms au Festival D’Avignon 2013. Il participe au projet 1991 – a science fiction about Central Asia dirigé par la chorographe Costanza Macras dans le cadre de la Nouvelle École des Maitres 2013. En 2015 il créeARANCE – avoid shooting blacks, qui touche à la question de l’esclavage moderne en Europe. Un spectacle hybride qui mélange les codes du théâtre et de l’installation plastique. Le projet a été créé au Festival Emulation de Liège 2015 et présenté au Théâtre Varia de Bruxelles en février 2016. En juin 2016, il est invité en tant que jeune talent aux Rencontres International pendant le FestivalTransAmerique de Montréal (Canada). Depuis 2017, il est metteur en scène intervenant à l’Académie National de Théâtre de Vilnius. En juin 2017, il est artiste invité au Festival Wildwucks de Basel en Suisse.

Actuellement il travaille sur le WRECK, une performance sur le thème du naufrage dont La première aura lieu dans le cadre du Festival OrienteOccidente de Rovereto en aout 2017. En suite ARIANE [eu]phonie, un spectacle qui réfléchit sur le concept de la frontière en partant du mythe du Labyrinthe. Ces deux projets sont produits, entre autre, par le Théâtre Varia de Bruxelles, avec l’aide à la création de la Fédération Wallonie-Bruxelles.